Billet des Corbières 12: La révolte des vignerons de 1907…

1907bdastruc1885, le phylloxera ravage le vignoble et met fin à 50 années d’âge d’or de croissance économique et de démographie galopante dans nos Corbières. On replante avec courage, mais le monde du commerce a changé.

La concurrence étrangère avec sa surproduction fait rage, les vins trafiqués sont en vente libre sur le marché, et les fraudeurs sont impunis.

En vain dès 1892, les vignerons réclament la suppression du sucrage officiel et le rétablissement des droits de douanes.

Le gouvernement de Paris plus proche des intérêts des riches betteraviers du Nord que du petit peuple des Corbières, fait la sourde oreille. Avec la misère, la colère et la révolte monte à travers les villages.

Le 11 Mars 1907, ils sont 87 à manifester à Argeliers.
Le 9 juin, ils seront 800.000 dans les rues de Montpellier.
albert1

C’est un petit viticulteur et tenancier de bistrot à Argeliers dans l’Aude, Marcelin Albert qui sera à la tête du mouvement.

Ferroul, Maire de Narbonne qui rêve d’un Languedoc indépendant et cherche l’ épreuve de force avec le gouvernement Clemenceau, jette son écharpe tricolore et fait hisser le drapeau noir sur l’Hôtel de Ville.

Les « braves piou-pious » du 17° régiment d’infanterie, refusent de tirer sur la foule, mettent crosses en l’air et fraternisent avec les émeutiers.
La troupe mutinée au coté du peuple entonne l’ Internationale.

Les tocsins appellent à l’émeute.
Le 19 juin à Narbonne, la sous-préfecture est prise d’ assaut.

Sur ordre de Georges Clemenceau, Président du Conseil de la 3ème République, l’ Armée Française ouvre le feu sur le peuple des Vignerons du Midi, et ordonne l’ arrestation des responsables du mouvement.

Marcellin Albert monte à la capitale dans l’ intention de se constituer prisonnier pour mieux défendre les paysans du Languedoc Roussillon
1907albert1a

Il est chargé par Clemenceau de raisonner les manifestants et de diffuser la bonne parole aux  » Gueux du Midi  » … Considéré comme un traitre par les siens il faillit être linché par la foule qui le portait en triomphe peu de temps auparavent.

Marcelin Albert était trop honnête et sincère pour comprendre les roublardises du pouvoir politicien.

Ernest Ferroul le Maire révolutionnaire de Narbonne la Rouge, opportuniste et manipulateur, achevera de discréditer Marcelin Albert et récupèrera le mouvement. Il crée la Confédération Générale des Vignerons du Midi, imaginée quelques années plus tôt par le véritable fondateur du mouvement de 1907

Quand aux  » piou-pious mutinés du 17ième « , encore connus par la chanson de Gaston Montéhus, ils gagneront un séjour de 6 mois sous le soleil de la Tunisie, juste histoire d’ oublier de chanter l’ Internationale avec le peuple.

Marcelin Albert est mort dans la pauvreté et l’oubli le plus complet.
Pas un chien ne suivra son enterrement.

Mais 100 ans plus tard le petit viticulteur d’Argeliers est dans le coeur de tous les Audois.

Il faut dire qu’ aujourd’ hui , les vignerons du Languedoc retrouvent vraiment l’ impression d’ être revenus au point de départ…

1907g1907gueux3albert6

 

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s