Billet des corbières 16: Le vent fou

 

WP_20170726_18_59_51_Pro

N’ouvre pas la fenêtre

le verbe craint l’espace trop grand

que le temps ne contient plus

la poussière cicatrise mal

l’horizon déchiré par la pierre

Observe de loin les rides du ciel

Elles tracent un chemin

Qui ne mène nul part

et se perd sans le savoir

dans les plis du drap propre

Trop intimement battu

par le vent fou

B.A

 

 

 

8 réflexions sur “Billet des corbières 16: Le vent fou

  1. L’Esprit
    existe
    C’est indiscutable
    Il est l’essence de l’humain. Sa présence spirituelle
    Certains ont créé des dieux pour l’incarner. Pas comme si l’homme n’en avait pas la capacité, mais pour mieux en exploiter le juteux d’un pouvoir suprême. Ceci pour t’éviter une allégeance Barbara. Inutile de te rendre à La Chapelle locale.
    T’ai-je déjà dit mon refus du hasard ? Oui, alors arrête-toi a l’examen des faits.
    Ce Jour en est un…bien probant en matière de voyage…

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s