Poèmes d’élèves autour de « Clémente » de Modigliani…

CLEMENTE-AMEDEO-MODIGLIANI

L’ange au visage grave et anguleux

Au regard absent et soucieux

Allonge son coup et ses yeux

Dans un étirement douloureux

Et le peintre lui-même fait de son mieux

Il hésite encore à donner l’air mélancolique

A cette femme toujours colérique

Tipiak, 3ème

 

Femme-cygne

D’une blancheur candide

Dont le corps s’allonge

Quelle mélancolie la ronge?

Mais quel est cet ange?

Son visage sans fin

Et son nez sculpté dérangent

Pourquoi son air est-il de dédain?

Peut-être  pour cacher son chagrin?

Soline,3ème

 

 

J’ai tiré mes yeux et pincé ma bouche

Pour sous mon charme vous faire tomber à genoux

Claquer mes talons au sol

Et attacher ma tignasse

Moi, une folle?

Non, juste tenace

Mzes cheveux qui tombent en cascade

Pour honorer ton heure

Comme une parade

Pour attiser ta peur

Peigner le bout de mes doigts

Bleu rose ou rouge-sang

Je t’en laisse le choix

Pour faire de moi une femme

Et m’arracher l’enfant que je suis

De moi en tirer la plus belle flamme

Et brûler mes larmes

Capucine , 3ème

 

 

Le regard las et agacé

Porté sur la toile

Au vernis noir et écaillé

Elle tend le coup et crispe sa bouche

Elle traverse la peinture

Et ses multiples couches

Elle remonte ses cheveux 

Et couvre ses épaules

Elle s’apprête à franchir l’obstacle

Mais tient finalement son rôle

Jade , 5ème

 

 

Dans un silence imposant

Vous fixe un regard absent

un regard sans vie

Un visage sans un pli

Des cheveux lustrés

Un sourire forcé

Son âme aussi noire

Que sa robe du soir

Finissent par vous rendre muet

Et par vous faire pleurer

Jade , 4ème

 

 

Elle est là

Attendant que le temps passe

Elle nous fixe de ses yeux mélancolique

Qui reflètent la sagesse et la tristesse

Elle s’est inventée une prison

Et pourtant il n’y a rien devant

Elle est libre

Il n’y a nulle prison

Que celle qu’on se crée au coeur

Et jamais ses lamentations

Ne lui rendent le bonheur

Sarah , 4ème

 

 

Son visage d’ange nous fixe

D’un air implorant et triste

Derrière ce sourire

Se cachent les blessures du passé

A présent elle n’a plus aucune volonté

De sa propre imagination

Elle s’est crée une prison

Et jamais ne retrouve la raison

Sarah , 4ème

2 réflexions sur “Poèmes d’élèves autour de « Clémente » de Modigliani…

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s