L ‘atelier poésie a ré-ouvert ses portes aujourd’hui…

L’atelier poésie a ré-ouvert ses portes aujourd’hui. À ce jour dix-sept élèves sont inscrits, de la sixième à la troisième…Le thème pour ce premier semestre est : Des rimes à remonter le temps. Nous allons donc travailler par grandes époques (Antiquité, Moyen-âge, Renaissance…Etc…). Nous avons commencé aujourd’hui avec l’épopée de Gilgamesh…La difficulté était pour moi de bien accompagner les élèves à travers ce thème difficile et surtout les sixièmes qui viennent d’arriver et qui sont mélangés aux grands dont c’est la quatrième année de participation à l’atelier…Il fallait donc rendre la chose attractive.Nous avons donc commencé par une petite vidéo (merci au passage à Pierrick qui me l’a conseillée…), puis nous avons beaucoup discuté…

 

Les premiers poèmes:

Il voulait être immortel

Ne pas mourir comme son ami

De colère ou de maladie

Et c’est la pensée triste

Qu’il partit chercher un oasis

Il y trouva la fleur de vie

Et de quoi noyer son ennui

Marie, 3ème

 

 

 

Vieux de cinq mille ans

Cet ancien tyran

De son palais

Les martyrisaient

Avec Enkidu

Son ami aux yeux doux

Ils partirent pour une épopée

Qui devait un jour rester gravée

Victorieux ils ont vaincu

Humbaba n’a pas survécu

Mais Enkidu ne se releva pas

Quelque chose de plus fort le tua

La maladie impensable

La maladie incurable

Qui plongerait Gilgamesh

Dans un chagrin durable

Benjamin, 4ème

 

 

 

Allant tuer Humbaba

Ils furent pris de désarroi

Quand ils le virent sortir de tout côté

Alors ils devinrent enragés

Gilgamesh fut acclamé

Par un peuple émerveillé

Mais Enkidu était tombé

Et Gilgamesh était effondré

La maladie quelle folie

Lui avait ravi son ami

C’était un bien cher prix

Pour pouvoir rentrer chez lui

Kimi, 4ème

 

 

 

 Gilgamesh, pauvre hirondelle

Cherchait les secrets de la vie éternelle

Parvenu au bout du monde

Ignorant encore que la terre était ronde

Son coeur brisé gravait dans la pierre

Les traces de sa longue épopée

Fourbu et plein de tristesse

Il rentra avec paresse

Alors que son peuple l’acclamait

Tout bas il pleurait

Regrettant son ancien ami

Arraché soudainement à lui

Benjamin, 4ème

 

 

Si c’était parmi les cèdres

Que j’étais destiné à te perdre

J’aurais gravé sur ton torse

Mon pouvoir et ma force

Toi mon égal enrichi

Toi mon meilleur ami

Je n’ai eu pour destinée

Que d’affirmer nos liens entremêlés

 Et c ‘est de notre amitié

Que l’on fit une épopée

Jade, 3ème

 

 

5 réflexions sur “L ‘atelier poésie a ré-ouvert ses portes aujourd’hui…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s