Les égéries russes (suite):Lydia Délectorskaya, muse d’Henri Matisse…

images

Matisse aimait les brunes méditerranéennes. Pourtant, parmi les plus beaux portraits qu’il laissera à la postérité, figurent ceux de Lydia Nikolaevna Delectorskaya, plus connue sous le simple nom de « Lydia D. », une beauté Sibérienne qui ne pouvait se trouver plus aux antipodes des goûts féminins du peintre : paradoxe de l’artiste, hasard des rencontres, puissance de l’art qui abolit les frontières et les présupposés.

Rien ne prédisposait cette fille de médecin née à Tomsk en 1910 et qui, tôt orpheline, passa son adolescence en Mandchourie, à devenir la muse du maître. Emigrée en France en 1928, elle s’installa à Nice, lieu de prédilection de la communauté russe. Quatre ans après son arrivée, à la recherche d’un emploi, elle entra au service de Matisse comme aide d’atelier. Celui-ci travaillait alors à la Danse, immense composition décorative réalisée pour le docteur Barnes.

téléchargement (3)

Elle y resta six mois, puis revint, dès 1933, cette fois pour servir de dame de compagnie et garde-malade à Madame Matisse. Commence alors pour elle une nouvelle aventure qui bouleversera son destin : progressivement, elle deviendra le modèle favori et la secrétaire du peintre, qu’elle assistera jusqu’à sa mort, en 1954. Fidèle et dévouée, elle le délestait des contraintes quotidiennes pour qu’il pût se consacrer entièrement à son art. Et, surtout, elle posa pour lui. Fut-elle aussi sa maîtresse ? Elle s’en défendit toujours, et, d’ailleurs, cela a-t-il vraiment de l’importance ? Dans ses relations avec les femmes, le grand Fauve Matisse n’avait guère à voir avec le Minotaure Picasso. Seule compte la relation étroite, esthétique, presque mystique entretenue entre le peintre, son modèle et la peinture.

images (2)Jusqu’à sa disparition en 1996, elle multiplia les initiatives pour faire mieux connaître l’œuvre du peintre. Elle réalisa des dons au bénéfice de grandes collections publiques européennes et écrivit deux ouvrages, importants consacrés aux années de guerre…

téléchargement (4)

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s