ça m’énerve… (trois fois cette semaine!)

téléchargement (19)

Régulièrement le débat revient sur le tapis. Les actrices et acteurs la clope au bec à l’écran inciteraient les jeunes spectateurs de cinéma à fumer. Du coup, pourquoi ne pas interdire la cigarette à l’écran ?

Votant une mesure sur l’augmentation du prix du tabac d’ici 2020, Nadine Grelet-Certenais, sénatrice PS de la Sarthe, en a remis une couche et accusé le cinéma de faire de « la publicité détournée pour la consommation de tabac. 70 % des nouveaux films français mettent à l’image au moins une fois une personne en train de fumer. Ça participe peu ou prou à banaliser l’usage, si ce n’est à le promouvoir, auprès des enfants et des adolescents, qui sont les premiers consommateurs de séries et de films, sur internet notamment. »

« Dénormaliser l’image du tabac »

La ministre de la santé Agnès Buzyn a trouvé l’idée excellente, « Je ne comprends pas l’importance de la cigarette dans le cinéma français », et a prévu d’en parler avec sa collègue ministre de la Culture, Françoise Nyssen, pour « dénormaliser l’image du tabac dans la société. » On ne sait pas encore quelle forme prendrait cette réforme et si elle concernerait les films français uniquement, ou aussi les séries ou productions étrangères. Quid également des films anciens ? Faudra-t-il effacer les mégots des archives de la Cinémathèque ?

Alors il faut aussi y interdire la drogue, l’alcool, les courses-poursuites, le sexe,les flics ripoux…et l’art tout court…!

Cette société à la fois  terriblement pornographique et faussement puritaine est à vomir…et ça peut aller très loin si on ne réagit pas.

Le Royaume-uni et l’Allemagne ont estimé il y a quelques jours que les « Nus » de Schiele étaient choquants pour le grand public et ont caché les seins et les organes génitaux des tableaux du peintre dans les espaces publics! Voir l’article de mon ami Pierrick.

50 réflexions sur “ça m’énerve… (trois fois cette semaine!)

  1. Le Samouraï, de J.-P. Melville sans les paquets de Gitanes…? Faut peut-être se dépêcher d’acheter une copie avant que l’œuvre soit trafiquée. Ou interdite. Nous nous inviterons les uns les autres pour regarder nos films dans leurs versions premières. Tant que j’y suis, je mettrai de côté le Blow-Up d’Antonioni, et le Eyes Wide Shut de Kubrick… Et, avant que nos dernières copies nous soient confisqués, nous les apprendrons par cœur, comme font les hommes-livres dans Fahrenheit 451 de Truffaut (& Bradbury).

    Aimé par 3 personnes

  2. Bon jour,
    Depuis trop de décennies l’hégémonie US nous phagocyte et je crois que nous sommes au point de non retour (comme le climat) mais qu’importe pour ma part, chaque jour, je défends mon bout de gras artistique à mon niveau. 🙂
    Max-Louis

    Aimé par 1 personne

  3. La question revient régulièrement sur le tapis lais elle na jamais abouti, heureusement. C’est tellement extraordinaire, cette façon que nous avons de vivre dans une sorte de déni fait de politique n’y coorect et dautocensure.

    Aimé par 1 personne

  4. Mais du coup nous voilà presque arrivés au bon temps de l’URSS et de ses images, photos, trafiquées ? On a bien enlevé la pipe de Jacques Tati et les cigarette de Lucky Luke, il me semble… ah, le grand n’importe quoi de la morale et des C… peut-être ?

    Aimé par 1 personne

  5. Nous sommes nombreux à avoir réagi sur les réseaux sociaux concernant cette lamentable vision sectaire de la prévention. Du coup notre Ministre de la santé se défendrait d’avoir soulevé le sujet… Pffff…

    Aimé par 1 personne

  6. Pingback: Blog : liberté et censure fumante – Chez Iceman

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s