Absence.

a-un-homme-partant-gerbe

 

À s’être maintenu pantelant

à la lisière du soupçon

il avait renoncé

couché finalement

son attente verte

trop lourde de temps

auprès de la saison blanche

et son immobilité

inquiète

 

c’est à peine si les bras

dessinaient encore

dans le doute froid

l’ouverture laissée

à l’étreinte de givre

 

Nul n’entendait

la scie du cri muet

glace à la gencive

agacée

racine toujours vive

que tapait le marteau

 

sur l’arbre

en mal d’oiseaux

 

Barbara auzou

 

4 réflexions sur “Absence.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s