Oxymore et Compagnie de Jean-Loup Chiflet…

41mzikgpTGL._SX195_Dans la première édition d’Oxymore mon amour ! nous avions déjà fait l’inventaire de certaines bizarreries de langage. Le succès incontestable de ce livre oblige Jean-Loup Chiflet – avec un plaisir non dissimulé – à lui donner une suite car il s’est aperçu qu’il était loin d’avoir terminé l’état des lieux de notre langue. Les lecteurs pourront enfin faire la différence entre un fesse-mathieu et un polichinelle ; ils s’étonneront en apprenant que la première grammaire française était… anglaise ; ils s’émerveilleront de la créativité de Marcel Proust, inventeur de savoureux néologismes comme catechismer, insexualité ou sportulaire, et s’étonneront de découvrir les cinquante expressions préférées des Français et le nombre de réformes de l’orthographe qui n’ont jamais abouti, ce qui prouve à quel point ils n’aiment pas qu’on malmène leur langue avec des règles désuètes et mal venues, mais sont prêts à s’enthousiasmer pour l’inventivité des jongleurs de mots. Enfin, si vous devenez accros et non acros à cet ouvrage et après avoir parcouru ce dictionnaire et les plus de 300 entrées qu’il contient, vous pourrez parfaire vos connaissances en essayant de répondre à la centaine de questions qui vous sont proposées dans les dernières pages.Un peu de science n’a jamais fait de mal à personne, et grâce à ce volume vous ne manquerez pas de pouvoir briller en société ou d’amuser vos amis avec mille et un détails plaisants. Vous saurez désormais que « gageure » se prononce « gajure », que l’éclair au chocolat que vous offrez à vos invités se nommait autrefois « pain à la duchesse », que les premières grammaires françaises, c’est un comble, furent rédigées par des anglais, que la monnaie de singe n’a pas une origine exotique mais qu’elle est ainsi nommée parce que les montreurs de singes étaient dispensés de payer le passage menant à l’île de la Cité, que le terme « coupe sombre » est immuablement employé à contresens, que le mot « rescapé » est apparu suite à une erreur de prononciation au décours d’un dramatique fait divers en 1906, ou que le zeugme dont un de vos interlocuteurs vient de se rendre coupable trouve son origine dans la ville antique de Zeugma, elle-même née de la réunion de deux cités primitives situées de part et d’autre de l’Euphrate.

Titre : Oxymore & Compagnie, dictionnaire inattendu de la langue française
Auteur : Jean-Loup Chiflet
Couverture et illustrations : Anne Camberlin
Éditeur : Hugo et cie.

Une réflexion sur “Oxymore et Compagnie de Jean-Loup Chiflet…

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s