En blessures de feuilles.

 

cn9

 

En proie à la fièvre et isolé de la meute,

le mot farouche, mordu à la bouche

a semblé montrer aux bois inclinés

quelque signe de connivence

et l’arc du silence, au supplice,

a glissé sombre et taciturne

puisant en la salive répandue

la source salutaire, l’horizon d’orgueil

mesurant , bon prince, l’impact de la flèche

et l’infinie étendue d’avoir à nommer

pour toujours établie en forêt solitaire

en blessures de feuilles.

 

 

 

 

Barbara Auzou.

5 réflexions sur “En blessures de feuilles.

  1. Fuyant la meute
    ses aboiements vulgaires
    le chien d’homme à mauvaise langue
    ne te sous mise pas
    putain
    je me ferai ton trottoir pour suivre ton cas niveau
    l’enfant que je reste à s’instruire veut courir tes feuilles
    une envie de peinture sans la lie…

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s