Andrée Chedid, à relire…

711x400_andree_chedid

Poète, romancière, auteur de théâtre, de nouvelles, de chansons, Andrée Chédid a pratiqué tous les genres sans que cette diversité n’entrave la cohérence d’une oeuvre portée par une conviction : la nécessité de l’amour et la quête d’une humanité qui, au-delà des différences, des incompréhensions, rassemblent et rapprochent. Entre tragédie et espérance, les textes d’Andrée Chédid optent toujours pour la seconde et affirment inlassablement la toute puissance de la vie.

Née en 1920 au Caire, c’est là qu’elle a commencé à écrire de la poésie, avant de poursuivre son oeuvre à Paris où elle décide de s’installer en 1946. Si elle retourne sans cesse à la poésie comme à une source essentielle, avec ses romans (Le sommeil délivré, le sixième jour, L’Autre, La cité fertile…) elle a créé un monde où des êtres en but au malheur, à la tragédie affirment toujours l’espoir d’un monde meilleur et font de la vie un bien précieux, une conquête. Face au consensus de la défaite et de l’abandon, son oeuvre constitue une troublante exception.

5 réflexions sur “Andrée Chedid, à relire…

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s