Oui.

Capture marelle

Encore

le cheval de bois déchiré en cambrures fantasques

pour rire

Encore

le leurre du feu érigé en maître du rien qui s’exhale en cendres

de soupir

Encore

les rêves de mai dressés aux poings dans le refus

de grandir

Encore

la lèvre brune coupée à l’herbe sèche dans la cible

de l’été

Encore

la flèche à la cathédrale du corps farouche arrêtée

au divan

Encore

les silhouettes à colorier

en enveloppes de papier prêtes

à affranchir

Encore

la dent féroce à la pulpe du temps

les lundis succédant aux dimanches

en gants de crin

Encore

l’oeil à la main du livre

la bouche entrouverte au bol

du vivre

 

Encore

 

 

 

Barbara Auzou.

 

18 réflexions sur “Oui.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s