« Cavale », de Stéphane Servant, métaphore du temps qui passe (8 ans et +)

51+fTvXXgGL._SX195_On l’appelle Cavale parce que Cavale court tout le temps. Il ne craint rien, sauf Fin, qui un jour le rattrapera. Montagne, elle, préfère rester silencieuse et immobile. Pour échapper à Fin, elle aussi. Et quand Cavale trouve sur son chemin Montagne qui lui barre la route, celui-ci est bien obligé de s’arrêter…
Un texte parfait pour la lecture à voix haute, aux accents allégoriques doublé d’une belle métaphore sur le temps qui passe, l’amour et la mort.

Stéphane Servant, Editeur Didier jeunesse.

4 réflexions sur “« Cavale », de Stéphane Servant, métaphore du temps qui passe (8 ans et +)

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s