Après la pluie.

téléchargement

Nés de la dernière pluie

ou bouleversés peut-être

au jaune prélude de la clarté

qui s’ensuit

et qui la boit,

 

j’ai vu des hommes au matin

laper leur lendemain

au béton froid de l’excuse,

y célébrer l’intimité aux cent doigts

dans l’avare répit des ruses

tendues par les nuages crevassés

aux colliers des chiens

qui aboient.

 

 

Barbara Auzou.

 

20 réflexions sur “Après la pluie.

  1. Certaines formes d’associations d’idées qui déroutent, quand même ! 😉
    Une prose qui donne envie d’aller au-delà de la simple perception automatique des choses, quoi qu’il en soit.
    Tiens, une pensée m’est survenue après lecture, une sorte d’incipit : boulevard des bouleversés…

    Aimé par 2 personnes

  2. Cette dernière pluie
    non joueuse
    et en corps moins frivole
    vînt se jeter dans l’estuaire de mes lèvres

    La larme quand elle ne professe pas
    lave de feu les naufrages
    laissant aux chiens ce goût de fusil
    que la paille en chauffant
    assemble en paix…

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s