Secret mal gardé.

Eu-Grilles-du-Chateau-d-Eu-Cote-Nord-Seine-Maritime-76260-2016-Photo-de-Didier-Desmet-Noir-et-blanc

Offensés à la lacune d’une éternité

qui se tient éloignée des corps et du souvenir,

nous accrochons au nuage d’un ciel d’arbres

et en forêt commune

notre légitime désaccord

bavard comme un secret mal gardé.

 

De voyages lacunaires

en réminiscences flexibles à l’envi,

d’excès d’attaches

à l’idée même de la mort,

de notre récit

nous restons à la fois le dedans et le dehors.

 

L’éternité, elle, en rit encore.

 

Barbara Auzou.

7 réflexions sur “Secret mal gardé.

  1. AGNOSTIQUE EXTASE

    Scander vainement aux alouettes cette sinistre défaite, perversion vedette; lacunaire effet-miroir;
    Lorsque l’écho strident de ce coeur enjoué mais aliéné à se rompre, se fait insidieusement entendre,
    A travers les battements affolés de ces cils désormais englués par cette peur ô combien dérisoire,
    Suspendus aux sourires narquois de ces visages émaciés; comment ne point donc se méprendre
    Sur leurs abjectes pensées, de leurs âmes aigries, transpirées; chauvins eugénistes rédhibitoires????

    Cet obsolète enfumoir encense à peine leurs effluves pestilentielles, ô gerbe ces mastications diffamatoires;
    Quand soudain, confinés dans cette prétention omnisciente, omnipotente, s’embrasent les palissandres,
    Asphyxiés par leurs austères essences durant l’ exorcisme péremptoire de ces mythes blasphématoires;
    Mines, de stupeur révulsées, face à ces allégations divinatoires; – cesse dès-à-présent de t’approprier Cassandre!!!!!-

    D’ailleurs, des sommets de hurlevents, ces irradiations sismiques; effets rétroactifs de cette transe hystérique aléatoire
    T’incitent, dans ces paradisiaques enfers, à te vautrer, te pavaner; extase agnostique ancré au sein de cet asile-mouroir;
    Tandis que leurs foudroyants éclairs déchirent l’azur de ton magnétique regard, funeste hérésie, avant de te réduire en cendres;
    Que diable, n’es-tu point parvenu, soumis à l’aval de cette lame de fond, émulsion androgyne absolutoire; à les condescendre!!!!!

    Extrait de:  » Confidentielle dissidence »
    Joh Hope

    Quand le co-con crie z’à l’aide…

    Aimé par 1 personne

    • C’Est Extra
      Léo Ferré

      Une rob’ de cuir comme un fuseau
      Qu’aurait du chien sans l’ fair’ exprès
      Et dedans comme un matelot
      Une fill’ qui tangue un air anglais
      C’est extra
      Les moody blues qui chante(nt) la nuit
      Comm’ un satin de blanc marié
      Et dans le port de cette nuit
      Un’ fill’ qui tangue et vient mouiller
      C’est extra, C’est extra, C’est extra, C’est extra
      Des cheveux qui tomb’nt comm’ le soir
      Et d’ la musique en bas des reins
      Ce jazz qui d’jazze dans le soir
      Et ce mal qui nous fait du bien
      C’est extra
      Ces mains qui jouent de l’arc-en-ciel
      Sur la guitare de la vie
      Et puis ces cris qui mont’nt au ciel
      Comme une cigarett’ qui prie
      C’est extra, C’est extra, C’est extra, C’est extra
      Ces bas qui tiennent haut perchés
      Comme les cordes d’un violon
      Et cette chair que vient troubler
      L’archet…

      Aimé par 2 personnes

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s