Sur la terrasse du monde.

a9796321abb859b555850be18c3434fa

Légion de lutteurs lents

maîtrisant mal l’élastique du muscle

et la duplicité du temps,

bêtes de somme médusées, mufle au tapis,

comme sur la terrasse d’un monde déserté,

nous nous relevons lentement,

surpris au musc du sol incertain

et dans l’ ineffable lumière,

nous ouvrons des yeux remplis de terre

en direction d’invisibles oiseaux

bleus qui lancent aux astres

leurs chants lointains

et le harnais lourd  et fangeux

de notre ultime viatique.

 

 

Barbara Auzou.

11 réflexions sur “Sur la terrasse du monde.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s