Bête de somme…

les-marcheurs-27-février-315

Journées de brutalités froides

à l’ongle bleu du matin

en plaies blanches au poches

où dansent tous les sangs inconnus.

Et l’on se surprend à aimer

des visages à peine entrevus

et leurs yeux de chiens qui plantent

ingénus

le croc de l’interrogation muette

à nos yeux sans réponse

et à nos cadences de bêtes de somme

grattant la terre

la grâce légère

en laine d’ inclinations passagères.

 

 

Barbara Auzou.

 

 

4 réflexions sur “Bête de somme…

  1. On a les chaussures aux bons pieds, pourtant c’est la direction qui peut poser problème sans qu’on regarde les lacets en sachant bien les noeuds marins. Les listes qu’on n’ecrit pas font les commissions toutes seules sans rien oublier.. j’aime ta terre grattée…

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s