Pour seul argument…

Photo André Baechler.

téléchargement (2)

Ils auraient voulu qu’on ne soit ni inquiets ni surpris

de ce ciel en chute de lune à l’escalier du crépuscule.

Pas même de la main du meurtre à peine penchée au lit

de sombre d’agonie , repentie mais incrédule.

Ils n’auront laissé aucune pensée, pas un message

pour le cadavre maintenant blanchi de la nuit.

Ils disaient que les coudes de ses murs plein de rage

emprisonnaient l’espace et sacrifiaient la libellule

la maintenant éloignée de l’aisselle humide du rivage

qui hantait leurs songes clairs et maritimes.

Et c’est avec leurs seules envies de large

qu’ils répondaient imprudemment de leur crime

et les mots de sang jeune étaient leur seul bagage.

 

À l’aube de sable, de marécage en marécage,

ils promènent un regard aveugle que rien n’arrime.

 

 

Barbara Auzou.

11 réflexions sur “Pour seul argument…

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s