L’heure brève.

demain de_s l'aube photo aure_lai frey

C’était des rêves clairs

à être bus à la prêle du jardin

et qui allaient à l’unité

jouant les superstitions à cloche-pied

sur le sol carrelé de l’hiver.

 

Noir et blanc se confondaient

jusqu’à ne faire qu’un,

des formes faciles et fières,

fatales à la somnolence du matin.

 

L’angoisse pure se dissipait au loin

rassemblant ce qui était épars,

ce qui consume et ce qui sauve

au panier complice de lumière.

 

 

Barbara Auzou.

8 réflexions sur “L’heure brève.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s