Provision d’existence.

532335644

Vieillir et surtout parler plus bas

Former ce voeu effarant et fou d’une main qui effleure et se balance

au panier de l’épaule, à la tresse du bras, pour faire provision d’existence

Et puis sourire comme on s’endort, la poche crevée des souffrances au feu de la marmite et ses relents consignés au grenier, sur les marches vermoulues qu’ on évite

Faire le lit des forces inaliénables

et y inviter la nuit

Encore des tables à dresser et des chiens à enterrer là-bas sous le vieil érable

Eux et toutes les portées à venir

 

Ne pas en avoir fini.

 

 

 

Barbara Auzou.

13 réflexions sur “Provision d’existence.

  1. Bon jour,
    Vieillir à la pesanteur du souffle et canner en funambule sur le parvis de la prière qui se rit à se mettre en croix avant que le caveau tout habillé d’une terre fossoyeur se pelle en froid et calfeutre enfin cet oignon de vie …
    Max-Louis

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Provision d’existence. | Boycott

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s