Au mur.

 

images (2)

 

Les soirs où la beauté tarde,

de vieilles étoiles au secret des chambres

ouvrent les yeux sur des soleils d’un bleu

ardent.

Et c’est bien autre chose qui se joue

à la mémoire en feu

que ce temps exaspéré en durée lente

que rien ne semble devoir arpenter

aux parois trop lisse d’un mur trop blanc.

 

C’est soudain un silence à dévorer le ciel

se répandant éperdu au coeur

de ce qui réconcilie.

 

Et des mots se prononcent à notre insu.

 

 

Barbara Auzou.

 

3 réflexions sur “Au mur.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s