L’ombre.

leaves-1524793_960_720

Il y avait la pensée du lieu

pour pourvoir à la peur de l’imprévu

lestée au ventre en son milieu

et des vagues creusées de poussières nues

qui glissaient sur un grand corps de soleil

et de fruits mûrs.

Déjà l’ombre louvoyait à l’encolure

sans vraie responsabilité au dehors.

Pas même la récolte d’une promesse vermeille

Sinon solenniser le geste familier

avant de céder sa place à l’inachevé.

Et dans le bleu rare d’une eau à la bouche asséchée

tenter de trouver la brûlure

d’un morceau de ciel

à puiser le jour au vrai.

 

 

Barbara Auzou.

9 réflexions sur “L’ombre.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s