Variations autour du jardin. (I)

ef672aaa11145c6ce09ac93f2fdd5bfd

Je vous regarde, durs,

hagards de rêves endoloris,

arpenter des trottoirs cravatés

de solitude comme autant de rêves de sable,

démunis, gris et néanmoins affables

par prudence ou par nécessité;

pourtant inquiets au matin

de ce qui va s’éteindre, de ce qui s’est déjà

éteint au corridor des pas pressés

de la poussière et de l’usure,

rêvant d’oasis en pleine lumière.

 

Et puisque des saisons rien ne dure,

forcer la porte d’un jardin que tout éclaire

pour faire renaître en vous l’obstination

enfantine du lierre

et à vos doigts métronomes remplis d’effroi

des arômes froissés d’espoir, d’épaule et de thym

En terre arable, de guéret en guéret.

 

 

Barbara Auzou

17 réflexions sur “Variations autour du jardin. (I)

  1. Reclus, le dos brisé du labour du jour, je gardais le guéret comme dernière image à rentrer dans la grange avec les outils. Paisible le cheval lécha l’écume, du sel jusqu’à la ceinture, nous laissions les oiseaux marins fermer le jour. A l’instant où la lumière tomba, une crampe me fit mal, comme si les patins du lierre venaient de se détacher de l’escalade…
    Viélé-Griffin (…) reproche à je ne sais quels auteurs de ne plus savoir le français et d’écrire par exemple « friche » où il faudrait « guéret » (Gide, Journal,1911, p. 329).Il me fit un rapport de la valeur des terres. Sur cent trente hectares il y en avait une quarantaine de cultivables : dix en vignes, trente en céréales. Le reste : des guérets, des bois (Bosco, Mas Théot.,1945, p. 248).
    N-L

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Variations autour du jardin. (IV): crépuscule. | Lire dit-elle

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s