Fleur de rien.

20110529_paquerettes2

Fleur de rien

ni de personne,

pâquerette sévère

silencieuse et aphone

au spectacle chagrin

d’un printemps qui délibère

et faussement s’étonne

de ton éclat parcellaire,

tu respires à la gueule du grand chien

des crocs en avance sur l’été

qui viendront confirmer l’hier

et se planteront au profil de l’éphémère hâbleur

comme autant d’épines de verre

à extraire du sol au matin

pour replanter ailleurs.

 

 

Barbara Auzou.

 

8 réflexions sur “Fleur de rien.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s