8 réflexions sur “Barbara et Georges Moustaki: Fleur de méninges (1962)

  1. Ils m’ont jadis, adolescent, accompagné sur les chemins du verbe, de la musique et de l’émotion.
    Ce sont les mots Maître François Villon qui aujourd’hui accompagnent ma nostalgie …

    Que sont mes amis devenus
    Que j’avais de si près tenus
    Et tant aimés ?
    Ils ont été trop clair semés,
    Le vent je crois les m’a ôtés.

    L’amour est morte,
    Ce sont amis que vent emporte
    Et il ventait devant ma porte
    Les emporta.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s