Roseau ravi.

reeds-1504329_960_720

Rien n’affaiblira le retour de l’été

ni l’alerte impérieuse à son pied.

Désormais la nuit peut s’étendre sur l’esprit

car l’art caresse la solitude du roseau

ravi.

 

La peine vivante s’éprouve légère

et la charmille s’offre à l’oiseau

charnu, insolemment rescapé de l’hiver.

Sur le coussin d’une enfance d’envies,

nous sommes les prisonniers consentants d’images pures

qui respirent les poumons de la plaine jusqu’à l’usure

et il est des cordes complices que l’on se choisit.

 

Nous nous endormons confiants dans nos mains d’hier

pour rendre son ombre à la mélancolie ordinaire

chassée et revenue dormir sagement à nos pieds.

 

et le silence rêve plus loin que la voix blessée.

 

 

Barbara Auzou.

9 réflexions sur “Roseau ravi.

  1. On a longtemps parlé du vent, des conséquences qui conduisent à tenir les fenêtre fermées, crainte, peur, panique, pouvant passer sous la rafale…
    Mais l’évent, ça c’est tout autre chose, c’est mieux que machine à respirer, basé sur un système nautique, ça flotte de partout, sur un matelas d’ô.
    La grande bouche arrête les épaves dans ses fanons.
    Venu de la Vallée pour escalader les intempéries d’antan au mont cathare l’Esprit entre sous hypnose. Silence, on tourne…lentement. Le roseau est souple au point de voir passer les années sans se briser.
    Quelque fleurs prises aux touffes des garrigues portent sur elles le sel de la mer fermée qui bleuit à peu de distance. Avec un accent de grillon dans la cheminée, mâtiné cigale au dehors. Un immense voile de mystère s’étend jusqu’a la frontière qui tient le catalan sur deux jambes d’une même origine…Sète à voir, aurait dit Tonton Georges à un conte de Toulouse, qui je le parie se serait appelé Rose de de Nougaro pair de Cécile.
    Dire comme l’art es t là bien présent, chargé de la plus forte opposition au dogme féodal. Un chnt est resté piqué au bout d’une flamme, la cendre demeure chaude.
    Lorsque la nuit en se déchirant, laisse passer ses rais de Lumière, le soleil fait reculer l’ombre…
    N-L

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s