Les jours punis.

image027-7

Aux jours punis d’amertume

quand l’air pâle s’empale à la grille

à toutes les grilles contre lesquelles on se démène

comme des barques tournant sur elles-mêmes

et qui tremblent

Il faut remettre les pas dans les pas

et le sel aux jambes de l’écume

pour entendre d’une aube à l’autre

Le tintement de cristal des corps que l’on frôle

chanter l’impérieux désir de retourner ensemble

à la mer.

 

 

Barbara Auzou.

 

 

8 réflexions sur “Les jours punis.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s