Parée.

318474890-colombe-de-la-paix-pigeon-blanc-innocence-ciel-bleu

L’oiseau en son envol savait le sel et les heures de silence triste qui s’étirent à l’os en séquelles de songes à vif et de fleurs de sable bien trop mauvaises actrices pour laisser choir les bracelets de la torpeur.

Il réparait au tissu de la menace le faux-col du triste

et les maillons distendus du collier prêt à porter au matin sous les yeux

comme les arcanes bistres d’un regard trop grand en recherche d’espace.

Clairvoyant et un peu ivre peut-être , Il jouait d’incantatoires airs de flûte et accrochait à nos doigts les yeux du lointain

pour nous permettre de naître parés pour la lutte

sous un soleil non-clandestin.

 

Barbara Auzou.

3 réflexions sur “Parée.

Répondre à barbarasoleil Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s