S’il faut partir…

J’ai donc écrit avec avec les élèves.

téléchargement (5)

S’il faut partir

Que ce ne soit pas

comme on glisse

de la pente d’un toit

en oubliant l’horizon

que l’on embrassait d’un seul regard

mais dans sa bienveillance complice

qui rétrécit le cadre de la route

à la rosée de notre envie

et à la ride de la terre sèche

qui boit à la coupe

les gouttes d’un soleil rare.

 

Le plus simple est aussi le plus secret

et nous portons gravement la responsabilité

de ce paradoxe que nous confions

d’un même mouvement

à l’exubérance de l’herbe folle

et à l’apaisement de la sauge.

 

 

Barbara Auzou.

18 réflexions sur “S’il faut partir…

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s