Persistance du soleil.

téléchargement (6)

Et déjà à la bouche du soleil

on voyait que le temps avait passé

et qu’à la charpente de son corps de crevasses

le vermeil était depuis longtemps asphyxié

de poussières parsemées de noires souches

sans cri sans douleur au bois et sans retouche.

 

Comment aurions- nous pu alors ignorer

ce qui  frappait  à sa porte farouche

quand l’herbe brûlait à la lèvre blessée

et au talon nu du songe

sinon l’or sombre et cadencé de la voix

à l’aube accordée pour qu’il prolonge

l’envol des oiseaux de la mémoire

et l’intimidante protection des miroirs?

 

Mai, un matin de terre

à faire bon usage du lendemain et de son teint clair.

 

Et je reste à ce jour sans nouvelle des nuages.

 

 

Barbara Auzou.

 

 

13 réflexions sur “Persistance du soleil.

  1. Charpente renversée
    le plat fond surgit sur ses jambes de chapiteau
    q’un animal famélique tente au diable
    en défi aux étoiles filantes d’un cirque ambulant à demeure
    Les gerçures d’un bois séculaire donnent aux reins la plainte du devoir
    que l’herbe dans tous les sévices qui lui sont faits tente d’apaiser

    Qu’est-ce que la protection des miroirs sinon un rétro de nouvelle réglementation de vie est-ce ?

    Puis l’évent suivant son travail de baleine
    hors père
    engrosse du fanon mieux qu’un banquier de sperme
    toujours prêt à cofinoguer pour se dorer la couille

    La porte s’ébranle
    et botte le nuage en touche
    afin de jouir pleinement d’azur…

    N-L

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s