Sous le ciel du monde.

Entre-ciel-et-terre_898

Et souvent hésitants, nous trébuchions à la dernière syllabe qui menait à l’escalier de la chambre sombre, le drap enroulé à la jambe frêle de l’assentiment, cherchant au sol la réassurance d’une traversée improbable.

Nos rêves restaient à l’anse des dernières heures du jardin

et nous cherchions à nous distraire de la vie dure

en peignant de vert la crevasse et le ravin sous la lumière accrue à la coupe de nos mains.

Le bleu de nos mots de fièvre préparait le ciel du monde pour l’enfant du silence

et nous appelions le matin du bout des lèvres de son prénom de chair.

 

 

Barbara Auzou.

 

 

4 réflexions sur “Sous le ciel du monde.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s