La mémoire du pas.

images (9).jpg

 

Mon temps anonyme et dérisoire

sans la moindre maîtrise sur le monde

adopte pourtant la mémoire du pas

sur la route millénaire et épouse la ronde

à la cadence des vertébres

toujours en retard sur la colonne

tel un territoire de roches tendres

et de mots de silence qui étonnent.

Je parcours l’inconnu des cartes

d’un doigt aveugle et décidé.

Dans la poche de mon vouloir

se cognent des pierres d’oubli,

des pierres d’envie

admirablement vaines

et un plan de l’impossible

inusité.

 

 

Barbara Auzou.

 

7 réflexions sur “La mémoire du pas.

  1. Que ceux qui regardent en se bouchant les yeux pour n’entendre que leurs fantasmes sortent de l’espace
    le borné méchant mieux vaut le sortir que devoir le subir…

    BOUCHE DE CLARTÉ

    Ma bouche folle de systèmes

    folle d’aventures

    place des balises

    aux virages les plus dangereux.

    2

    Ma bouche noire de détresse noire de culture noire de nuit fort noire boit son bol de clartés.

    3

    Enceinte de chansons enceinte de tendresse dès mes premiers pas d’enfant ma bouche tient des propos qui scient la lune en deux.

    4

    Ma bouche de poète pleine de présages dit aux humains la peine d’un monde à s’ouvrir

    les veines !

    Paris, 1947

    René Depestre

    J’ai la couleur de ma peinture pas celle de l’outre-noir…
    N-L

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s