La taciturne.

(Image tirée du film Frantz de François Ozon.)

112689322

Entre présence et absence

entre vertige et feu

s’élève sans défense

le cri jaune de la Taciturne

resté comme en enfance

au même palier nu.

Une même descente

pour une même remontée

restées accrochées à perte de ciel

et aux froid des statues.

Et pourtant la fleur double

au front de la pensée

poursuit son galop essentiel

dans l’aujourd’hui qui se veut trouble

 

et dans ton mystérieux rire de rosée.

 

 

Barbara Auzou.

7 réflexions sur “La taciturne.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s