Partage des morts.

londres_highgate_05

Je garde mes morts.

Tu gardes les tiens.

On ne partage pas les morts.

C’est bocal vide et le poisson rouge dort

dans son eau croupie faisant

des rêves limpides d’océan

sur l’angle droit de son enfermement.

Mais de tes cimetières

qui sont berceaux pourtant

montre- moi le ventre de la terre

et son tête à tête avec l’ovale de ton prénom

et l’arbre droit et complémentaire

dans l’appel d’air d’un rire rond

qui tête le monde et le digère

sur l’ échafaud des amours mortes.

Montre- moi le blocus insensé

contre l’hiver aux dents

décidées et le rectangle de tes angoisses

intolérable et confiné

et tes pas qui s’exportent pantelants

poursuivant inlassablement la beauté.

Montre- moi ton délit d’être

et les couteaux de tes défaites.

Montre- moi tes printemps lâchés

comme des idées particulières

et tes peurs marquant un temps d’arrêt

sur un carrefour quadrillé vert.

Montre- moi ton idée du soleil

pareille au rayon de la mienne

dans un jour qui se fait corps plein.

Alors je prendrai tes morts

et te donnerai les miens.

 

 

Barbara Auzou.

 

 

21 réflexions sur “Partage des morts.

  1. Une porte-cochère
    dans le drap noir d’un faire-part
    d’outre tombe à pic
    faut que ça Soulages quelque part
    L’oeuf d’aime étoufferait-îles ?
    Sur Lachaise l’aritste fait la manche à la nage
    son arbre de vie sur les genoux
    Il est nu mère
    comme la vérité
    Peur au ventre et tremblements de taire
    le pouls s’emballe
    un tort en devale
    c’est ma faute
    Ah non pas ça mets ta main sur mon ventre par sur le tien
    conte
    jusqu’à
    et décache-moi toute
    qu’on partage nos vies…
    N-L

    Aimé par 1 personne

  2. Quand la lecture des mots d’une autre provoque l’émotion… Je ne sais si on peut prendre les morts de l’autre, en tout cas c’est une volonté qui émeut tant l’amour, la tendresse, appelons la comme on veut , est clairement exprimée. Et que l’idée est chouette ! Pourtant, je crains que les miens n’appartiennent qu’à moi et les tiens…aussi! On ne peut changer l’autre! ….Excuses demandées pour avoir plombé l’ambiance ! Bonne journée quand-même !

    Aimé par 2 personnes

  3. La mort se vit seul
    Linceul de vie
    Souffle Un en cette apnée,
    Union enfin de La Réalité.
    La mort est la vraie vie…
    (C’est quand même ce qui nous fait vivre.
    C’est ce qui nous parle le plus en notre crucialité.)
    La vie se meurt
    En chaque instant
    Puis se donne encore
    De L’Âme qui ne jamais trépasse.
    Si tout le monde pensait à la mort, point ne serions-nous à nous poser ce partage de vie…
    Bonne journée lumineuse Barbara.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s