Aurore.

_MG_8442

 

Un rideau de rossignols égarés

tombe sur l’opéra silencieux de l’aurore.

Et je prends corps

prolongeant le pouls

et l’influx

à la peau de la pensée

réduite à sa plus simple expression.

La lumière tombe droite

au front d’un sourire

qui offre son dos

rond.

Je parle

comme on vient

comme on respire

avec la voix du jour

et des poumons d’oiseaux.

 

 

Barbara Auzou.

6 réflexions sur “Aurore.

  1. LE CHANT DU ROSSIGNOL A MINUIT ET LA PLUIE MATINALE – CONSTELLATION

    La clé de sol enjambe la lune.
    Le criocère sertit la pointe de l’épée du sacre.
    Un voilier porté par les alizés s’ouvre une passe dans les bois.
    Et les douze gouttes du philtre s’extravasent en un flot de sève qui emparadise les cœurs et feint de dégager cette merveille (on ne peut que l’entrevoir) qui, du côté
    bonheur, ferait contrepoids au sanglot.
    Les chères vieilles croches tout embrasées reposent le couvercle de leur marmite.

    André Breton

    La cérémonie intérieure
    pas de suisse juste une hallebarde perçant la nuit de ses troiscoups
    nous marchons nus
    N-L

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s