Présence.

Marc Chagall.

chagall

Nous opposons un rouge refus

à nos corps qui nous devancent

dans le confort d’un temps déçu

et privé de sa dernière danse.

Solidaires du merveilleux,

nos pensées s’élaborent

au revers reptilien d’un matin atone.

Je prends mon arbre à soie par la main,

tu ordonnes les poissons volants de ton cerveau.

Déjà la sévérité de la rose se décolore

sensiblement sous la caresse d’un soleil assassin

et notre regard commun intact encore effleure l’instinct

du beau qui palpite sous le manteau carmin

de la pure présence.

 

 

Barbara Auzou.

19 réflexions sur “Présence.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s