Peppo De Séverine Vidal.(roman ado.)

005511544

Séverine Vidal est née en 1969. Après des études de lettres, elle devient professeur des écoles. Depuis la rentrée 2011, elle se consacre à l’écriture à plein temps. Son premier livre jeunesse est paru en 2010 chez Talents Hauts. Elle écrit des romans pour adolescents (Le Rouergue, Grasset, Oskar), des BD, des albums (Sarbacane, Frimousse) et des textes pour la presse. Elle est l’auteure de « Nos coeurs tordus » (prix Gulli 2017), écrit avec Manu Causse, et paru chez Bayard en mars 2017.

Description

Salut mon frère
Je pars à La Jonquera.
Occupe-toi des petits.
Je reviendrai.

Elle a déconné, Frida.
J’ai déjà du mal à m’en sortir quand j’ai que moi à gérer, alors je comprends pas comment elle a pu croire une seconde que je pourrais faire ça. Tout seul.

Je sais même pas comment on chauffe un biberon.
Mettre une couche dans le bon sens.
D’ailleurs tout le monde le dit toujours, et Tonton Max en tête : Pëppo t’as pas de bon sens.

Je suis coincé.
Pëppo, mon gars, t’es coincé. Gravement.
Et tout ce que tu vas faire, à partir d’aujourd’hui et jusqu’au retour de Frida, tu le feras deux mômes sur les bras.
Ou dessous.
Je sais même pas comment ça se porte des bébés.

Il y a de la grâce dans cette comédie douce-amère, irrésistible de drôlerie. Un art de la légèreté et de la gravité mêlées, une singulière fantaisie, une poésie de la déglingue quand tout se barre en sucette mais que la vie est là, malgré tout, et la tendresse, et l’amour. ­Séverine Vidal construit un monde en quelques phrases, un camping à la ramasse, du côté des laissés-pour-compte. Quelques traits suffisent pour faire vibrer les personnages. Et puis il y a Pëppo, qu’on appelle « le piaf », cervelle d’oiseau et cœur d’artichaut, toujours un peu à côté, sur sa branche. Inoubliable. Abandonné depuis longtemps par ses parents, le jeune ado se trouve brusquement en charge des jumeaux de sa sœur, des bébés dont il n’a pas le mode d’emploi. En l’espace de quinze jours, sa vie va exploser. Le lecteur s’amuse, le texte court, ajusté au millimètre, mais l’histoire petit à petit se resserre, les émotions se bousculent. Et l’on referme le livre les larmes aux yeux, bouleversé, ébloui par ce petit miracle de justesse et d’équilibre.

A partir de 13 ans.

Ed. Bayard, 176 p.

 

 

| Dès 14 ans, éd. Bayard, 176 p.,

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s