Trésor enfoui.

La main de Dieu, Auguste Rodin.

image001

Et toujours ce rêve

Nos mains en itinérance

Comme des oiseaux gracieux et invisibles

Font le nid de la saison

Sur la paille humide d’une trêve

Volée à ce qu’il restait d’enfance

Et place plus haut la barre du jour

Dans un lacet dénoué du ciel

Qui marchande toujours

Avec l’or du sensible

 

Barbara Auzou.

7 réflexions sur “Trésor enfoui.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s