Tu dors encore.

85ba99c3e309a96adb917bfe6e63794c

Tu dors encore dans le souvenir du pain grillé dont ton rêve arrache quelques miettes à la toile cirée de l’enfance

Tu dors encore dans la monnaie de ton regard que le voleur de la nuit a laissée blanche au seuil compatissant

Tu dors encore au vase de ton sommeil hagard comme une abeille dans une main du vent qui butine le soleil d’un amour patient

Du dire de cet instant écarté de l’écoulement des heures reste un sourire de torrent à assoiffer les fleurs

 

Barbara Auzou

4 réflexions sur “Tu dors encore.

  1. Les heures que le temps exigea sans se demander
    mais se demander quoi répondit-il pauvrement égoïste
    Les rires couraient d’une table à l’autre,instant pour sortir sans qu’on demande pourquoi
    alors comme il y a une étendue de mer debout entre le bateau et le quai
    Aussi lorsque tu as levé le jour je n’étais as sorti de la nuit.
    N-L

    Aimé par 1 personne

Répondre à loisobleu Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s