Loin des gradins.

orig (1)

Loin des gradins,

des estrades de crachins

saturées d’ennui,

je fais notre lit à l’aile

rieuse du bois de rose.

Il ne reste rien

que la main ravie

et mémorielle

sur la douceur des choses

et le brumeux corsage du matin.

 

Barbara Auzou.

 

3 réflexions sur “Loin des gradins.

  1. Aux bleuets et coquelicots
    le dernier blanc s’est retiré comme le pétale « PAS DU TOUT » qui ne sent pas du drapeau de sang tricolore
    la France d’un maréchal héros de 14 qui l’a vendu en 40…me ressort en rage
    ma main s’enfouit dans ton corsage ce matin
    pendant que l’autre s’enrobe de toi
    monte aux nues ma Barbara…

    J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s