Dans l’Atelier (VI)

tourterelles-couple

Qui sommes-nous

battant gravement des ailes dans des baraquements arrangés à ne pas nous reconnaître au leurre de l’image poussée

au hasard des modes et des routes restées au bord du vivre?

Un peu plus nus dans l’air peut-être

Des mains désireuses de moins de nuit* sans doute

et qui vaquent à leur extraordinaire comme sur les landes errent les bergers tendres cherchant la beauté dans les branches basses

tout entiers à la grâce d’un silence devenu art d’entendre

Nos mains noueuses reprisent un ciel qui d’aube en aube et à la laine des déroutes se laisse surprendre

par une pression qui délivre

 

 

Barbara Auzou.

 

* (Yves Bonnefoy)

3 réflexions sur “Dans l’Atelier (VI)

  1. Là, dit-on il y a et tout en boucle défile
    oui mais cois, Nous, restons silencieux
    le bruit du vide finit par casser sous l’effet domino
    Nous
    l’ouîe tendue vers le tympan c’est la portée du chapiteau qui prend tout son sens
    au fronton l’oeil pénètre la matière et s’en nourrit
    le serment de mains accroche à la glace un autre son
    on voudrait nous faire taire
    nous apparaissons toute mode absente, tous genres confondus, la position ferme pour franchir la partie molle du marécage
    Nous une foi qui n’est pas coutume…
    N-L

    Aimé par 2 personnes

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s