Dans l’Atelier (X)

Tourtelle 02

Tombés d’un ciel bien lessivé au terme d’un orage farouche

les mots délivrés font moins de bruit aujourd’hui et n’écoutent plus derrière les cloisons minces du bavardage qui attend la relève

Dépliant nos grandes jambes de vent nous marchons pieds nus dans nos bouches

une étoile bien propre à portée de main et les passants que l’on croise font semblant de croire que l’on rêve

 

Barbara Auzou

3 réflexions sur “Dans l’Atelier (X)

  1. Ce que les passants laissent croire se reflète dans les vitrines de la rue du commerce
    plus pauvres tu meurs l’esprit leur faisant défaut

    A nous parler comme si nous étions tous des demeurés que des explications oiseuses éclaireront, je pense vivre dans ma maison un cours de rattrapage pour gogol, les ministres du roi d’un côté et l’habitant de l’autre ont tort de me prendre pour un jambon

    Faute de
    je me dote de

    Ma lucidité, se refuse à la dépression

    Tourterelle je chante duo même seul…
    N-L

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s