« Le testament de Dina » de Herbjorg Wassmo.

zoom-le-testament-de-dina

Tel un Alexandre Dumas septentrional, la Norvégienne Herbjørg Wassmo reprend en main ses personnages vingt ans après. Les Dina, Karna, Benjamin… qu’on a suivis dans des sagas bouleversantes — comme la trilogie du Livre de Dina — reviennent en 1890, entre Copenhague et Strandstedet. Dina la sauvage vient de mourir, laissant à sa petite-fille Karna un héritage empoisonné : une confession qu’elle doit lire, seule devant la communauté, sur le parvis de l’église. Devant elle une mer scintillante prête à emporter le cercueil de bois, et derrière elle un père qui « savait tout mais n’a rien dit ».

Dès la scène inaugurale, impossible de lâcher ce livre puissant qui réunit fiction populaire et roman historique, descriptions lyriques et drame psychologique. On retrouve les paysages glacés des fjords mais aussi les murs de l’asile d’aliénés où est enfermée Karna, violente et mutique. C’est le ­mélange d’intimité et de regard social qui donne un souffle incomparable à ce nouveau roman. Mais il faudrait y ajouter quelques fantômes, des airs de piano, du sexe, de la violence, et par-dessus tout des personnages de femmes libres à en mourir.

Anna est l’héroïne emblématique de la romancière à succès Herbjørg Wassmo. Farouche, elle apprend à s’émanciper en amour comme dans le travail, capable de choix terribles où le bonheur est exclu puisqu’elle ­refuse le mensonge et les non-dits. Aucune mièvrerie ne vient ternir ces épopées féministes car la romancière décrit sans fard les pulsions, les passions, la honte chevillée au corps des filles qui payent pour un moment de sensualité, un rêve de liberté. Comme la mer toujours présente, Wassmo évoque les multiples nuances de gris de ces vies qui basculeront dans la tragédie d’un instant à l’autre.

Den som ser, traduit du norvégien par Loup-Maëlle Besançon, éd. Gaïa, 556 p., 24 €.

D’après un article Télérama.

4 réflexions sur “« Le testament de Dina » de Herbjorg Wassmo.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s