Dans l’Atelier (XI)

ob_1a9288_img-3059

Doucement clairvoyants

au terme d’une traversée à la ramure des saisons      et intimement

sujets au retrait                 nous nous tenons loin de la voracité d’un réel indigeste     qui nous affole

Et si vous nous voyez mâcher des violettes dans le grand champ désarmé du vivre

c’est que nous avons pris modèle sur la pluie

Tout nous prédisposait au retour du féminin dans la parole

et à la fleur le beau geste cueilli

sur sa tremblante nudité    nous enjoint à le suivre

 

Barbara Auzou

3 réflexions sur “Dans l’Atelier (XI)

  1. Ö tout l’house…t
    tes violettes et Claude
    sont un abri comme une cabane éventrée où nous aimons accoster pour nous mâcher sans hâte
    qu’il pleuve ou vente grand soleil
    Le pis qui chante
    tous jours arrondis
    ça tombe comme qui dirait pas mieux
    pour loger les tapes dans nos mains…
    N-L

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s