Dans l’Atelier (XIII)

mangeoire-oiseaux-balancoire

Tu as statué sur la condition du nuage de ton doigt définitif ouvrant le passage à une lumière plus droite

pour surseoir au canif de mon regard d’enfant

laissé sanglant dans une forêt de signes insensés

Les choses vertes ont rejoint le perchoir de leurs prairies en silence      Tu as accroché ma balançoire d’impatience

aux branches fragiles et exigeantes de l’informulé

 

Barbara Auzou.

3 réflexions sur “Dans l’Atelier (XIII)

  1. Et pas qu’un pneu
    là où ceux qui auraient marché sur l’eau pour que le monde ne noie en fait que le fond vaseux
    des ailes déployées
    j’ai dit clairement
    NOUS
    sans remettre du sucre dans ce qui doit demeurer salé
    et pas faire du perchoir une station de gonflage égocentrique
    Que l’image est belle
    en haut le soleil de son jaune serein
    en dessous une sorte de colibri des régions pôles air
    glissant l’amour dans la timbale
    pour porter une santé à la vie qu’on veut vivre librement choisie…

    N-L

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s