Autrement. (Déjà publié)

gravitation-art-des-pierres-en-equilibre_21305

Il y a

que j’étais à la fois trop grave et trop insensée pour me déguiser

et je prenais en corps la dimension de ce que je regardais

comme on reçoit le rayon à empoigner le sourire au jeu.

 

Il y a

que vos mots se succédaient comme des accidents surpris au virage,

cortèges qui traçaient des lignes régulières entre des carcasses de peu

quand j’attendais l’irrévélé de la pierre sans âge

au détour d’un sentier coloré que je m’étais choisi.

 

Le froid de vos vies parfois me faisait fuir, affolée, le feu

et préférer le frisson d’un sol froid et avec lui tous les saccages

et je reniais comme on rature nos rituels ravis

dont vous arrachiez les roues pour les jeter dans un ravin silencieux.

 

Autrement

J’ai rêvé d’oiseaux au grès peint de mes lendemains

Sur la corde d’un tapis qui chantait et me tenait la main.

Autrement

Le poignet complice au pli contourné de l’habitude pour un autre langage

comme un gibier dompté au matin et pour la douceur bleue de son pelage

Autrement

La peau et son oeil humide d’animal sauvage

quand vous aligniez des chats crevés dans des cirques sales et bien sages

Autrement

Le sabot se balançant à la marge

comme un épervier sans pardon pour la ligne droite

que vous traciez sur mes pages les nuits sans sommeil

Autrement

la capitulation du rêve à boire en creux tous les dommages

aux nuages secs d’un ciel sans soleil

 

Barbara Auzou.

3 réflexions sur “Autrement. (Déjà publié)

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s