« Et la mariée ferma la porte »de Ronit Matalon.

téléchargement (3)Un léger vent de panique souffle dès les premières lignes de ce récit tendu et malicieux. Car tous les ingrédients incontournables de l’universelle effervescence prénuptiale sont en place quand un événement vient électriser davantage encore la situation : le jour J, la mariée s’enferme dans une chambre. Et par son mutisme, refusant d’en sortir, elle laisse libre cours aux conjectures inquiètes, aux bienveillantes initiatives chargées d’effets pervers, aux conflits larvés. Mais s’imposent alors aussi la pureté, la sincérité – et la fragilité intrinsèque – de l’amour que lui voue son promis.
Élégante, féroce, imparable, sous couvert de vaudeville domestique, de satire de l’institution du mariage comme de l’épineux écosystème familial, cette novella capture l’essence de la société israélienne contemporaine et ses plus intimes – donc politiques – contradictions.
Virevoltant de vie, un divertimento pétillant et acide qui, par un tragique caprice du destin, sera le derni

L’auteure

1083758-opale51187-08

Ronit Matalon est une journaliste, critique littéraire, enseignante et romancière israélienne morte en décembre 2017. Et la mariée ferma la porte est son dernier roman pour lequel elle reçoit le prix Brenner de l’Association des écrivains hébreux.

Militante politique, opposante à l’occupation israélienne et à sa politique en Cisjordanie et à Gaza, elle s’est engagée contre ce qu’elle qualifiait de « régime d’apartheid ».

 

 

 

5 réflexions sur “« Et la mariée ferma la porte »de Ronit Matalon.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s