Carte Postale (VI)

 

WP_20181013_10_18_46_Pro

Je vous écris toujours

Et pourtant ce jour m’a traversée en oblique et dans le secret des actes si bien que lui-même s’en étonna comme un oiseau reste debout et coi devant l’envol signalétique et blême

D’un ciel de surcroît sans ornement

Les étoiles se consument amères et l’esprit et sa gueule à problèmes sont giflés un peu partout

Ils tendent l’autre joue aux discours enfumés et moi

Je suis un galet sans mer qui vit dans une étable délabrée dont j’ai cloué à la sage hirondelle les dalles disjointes

Hors d’atteinte du monstre familier j’ai confié mes mains saisonnières à vos mains de charpentier

Quand vous reviendrez ce sera la saison grave de l’amandier et vous donnerez un corps de soleil à ces murs désolés qu’on entend gémir au fond des caves

Revenez sans prévenir un matin

J’en appelle au printemps des granges

Sans me faire entendre du commun

 

Barbara Auzou.

4 réflexions sur “Carte Postale (VI)

  1. Lés doigts dans l’herbe fouillent. Comment retrouver les lettres de ce billet que je vous postais quand soudain avalé il disparut ?
    J’ai souvenir d’une cabane. Rattachement à un temps mal corrigé depuis. Il me semble avoir dit que le cheval transporté en van préférait la poussée venteuse pour se joindre à ses galops. Difficile de séparer le choix personnel du tout à les goûts.
    Ce matin tout a la recherche de tranquillité conforme à ma préférence j’ai dédaigné l’eau jugée trop froide.
    Il s’avere Que la chaleur voulue est bloquée dans les balais de la femme de chambre.
    L’aspirateur ?
    Oui, un détournement de majeur…
    Gardez-vous branchée au solaire.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s