Carte Postale (X)

182904794c7cc0f81fc1335e98c2e2f4

Je vous écrirai aujourd’hui comme hier

J’ai ré-ouvert le grand livre muet sur les mots alourdis et sévères qui réjouissent de coutume les grandes tablées austères et les festins obligés

J’ai la faculté d’être absente et active vous le savez

Je moutonne à ma laine

J’ai fait l’inventaire des brutalités qui ont dévoré nos rires glacés et gâté nos dents de marrons

Bientôt va s’éprouver l’oiseau de Noël

Sur l’horizon

Et dans le grand matin des hommes de peine

Au ventre de la grande nuit fardée d’un soir rouge quelque chose veut parler   Et n’ose   Et ne bouge

Alors j’écris sur des murs lumineux des mots de feu et d’opale

Et signe notre entente musicale que je vous envoie dans un encorbellement de soi

Dont vous me direz des nouvelles

Je vous écrirai demain

Fidèle

 

Barbara Auzou.

 

8 réflexions sur “Carte Postale (X)

  1. Le teint tinabule en grelots à travers l’absence
    d’un tant où les enfants animaient les vitrines de leurs rêves automates.
    Je vous vis en titre d’un grand livre. Vos cartes-lettres coupant l’obscur d’une écriture chaude de seins tillant en bulles.

    A bord du Nous l’amour marche sur ses eaux sans besoin de miracle pour recruter l’équipage.

    Fidèle comme un chien moire les pans de cécité d’un roncier.

    Il fait triste au dehors. Restons cachés aux deux d’en d’un sapin qu’on a laissé debout sur ses racines…
    N-L

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s