Remise de peine.

Mains-Louise-Bouegeois

Attends encore un peu que ta naissance ne précède plus la mienne

Et transforme le lin de l’usure en épais manteau de laine

Pour me soustraire aux non-lieux hostiles

Attends encore un peu au cœur de la sombre nuit des ongles

De la sombre nuit des haches que je te tende une boîte vide

Pour y coucher la rencontre subtile

De nos hasards dans un lit calme

Et étroit comme une remise de peine

Alors je tiendrai assurément au creux de ta paume

Et tu pourras la refermer sur moi

Comme sur une petite chose très douce et bien à toi.

 

Barbara Auzou.

5 réflexions sur “Remise de peine.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s