De l’ombre à la lumière…

a6b431bace663cd9cb929dfc8ef5411a

Nous l’avons murmuré parfois

Comme on se tait Comme on espère

Cet espace cambré où le bleu accueille la lente agonie des mots

Inexplicablement tranquille Couchée sur le dos

Coulée à la préhistoire de nos traits

Un rien nous habille  Le piment d’un sein sur les vitreuses pensées

À portée de doigt et le goût subtil de la bruyère mâchée

Silence ému d’avoir été nommé et brèche claire

Qui pleure dans la main qui s’ouvre à noyer

L’ombre

Pour un surcroît de lumière prompt à émettre des oiseaux

 

Barbara Auzou.

 

4 réflexions sur “De l’ombre à la lumière…

  1. La préhistoire de nos traites pourfend de sa licorne la fausse idée du noir et du blanc
    Ombre tirée à soi une vraie existence se révèle
    Couchée sur le dos ton flanc en main droite. Debout je vais la main gauche au sein de ton coeur
    Le murmure source un filet de silence avec dans l’esprit le désir d’en faire l’estuaire
    L’oiseau mâle pond entre deux rives…
    N-L

    Aimé par 1 personne

Répondre à loisobleu Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s